Si vous voyez ce texte (lié à une incompatibilité entre votre navigateur et l'animation Flash), veuillez suivre les indications de votre navigateur... autrement vous pouvez aussi utiliser le menu de gauche.
Veuillez nous excuser pour ce désagrément, et bonne continuation sur www.etudes-utiles.info
Vous êtes ici : Accueil du site > Pour bien démarrer > Comment rédiger une bonne page de vente Internet ?, dans la catégorie [Ressources pour web-entrepreneurs]

Comment rédiger une bonne page de vente Internet ?

jeudi 12 août 2010, par Ariel


Non, ma boulangère ne s’appelle pas Mélody, et difficile d’imaginer qu’elle s’ennuie dans la vie... parce que je ne la connais même pas ! Chez nous, dans le quartier malgache où j’habite, le pain s’achète chez l’épicier, pas chez le boulanger...

Non, ce n’est pas à moi de vous dire que vous pouvez gagner 500 euros en écrivant une simple lettre. Peut-être que vous ne gagnerez rien du tout. Pire encore, vous risquez de juste perdre votre temps à apprendre des techniques de rédaction qui changent du jour au lendemain...

Non, je ne suis pas expert en copywriting. Dans l’unique but d’influencer les autres, les "grands" s’octroient parfois des titres creux qui ne signifient pas grand-chose.

Non, je ne suis pas richissime. Je n’ai pas encore trouvé de recette miracle pour m’enrichir en un clin d’oeil sur Internet. Je crois plutôt qu’il faut travailler dur, dur, dur, pour arriver à décrocher ses premiers clients sur le web, car les internautes sont de plus en plus méfiants ET à juste raison : bien souvent sur la Toile, Monsieur ’ARGENT-FACILE’ et Madame ’ARNAQUE’ font partie de la même équipe.

Si vous vous intéressez à l’art d’écrire des pages de vente Internet, alors le prénom de Mélody vous est probablement familier. Combien avez-vous trouvé d’articles relatant la même histoire, celle de cette boulangère devenue web-rédactrice ?

Attention : loin de moi l’idée de mal juger la qualité de cette lettre, ni le bien-fondé de l’histoire initiale, ni le talent du véritable auteur d’ailleurs. Ce que je critique, c’est l’absence d’originalité de la part des revendeurs et autres affiliés qui utilisent exactement le même texte pour promouvoir le même produit. Une pratique bête et méchante si je puis m’exprimer ainsi.

Si j’ai choisi de faire cette allusion, c’est pour que vous ne fassiez pas d’amalgame entre le présent article et ce que vous avez pu lire ailleurs à ce sujet : "Comment rédiger une bonne page de vente Internet ?". Ce que j’ai à vous partager, c’est juste une "intuition". Une intuition, ni plus ni moins. Car je dois vous avouer honnêtement que je n’ai jamais vendu pour plus de 500 euros en ligne. Par contre, plusieurs de mes articles publiés sur ce site ont fait un carton sur Google :

Je me suis donc dit que certaines de mes techniques d’écriture pourraient être "transposées" à la rédaction publicitaire, au copywriting pour attirer plus de visiteurs, et par là-même, générer plus de ventes. Cela dit, il s’agit là juste d’une intuition ; inutile de me demander des preuves du genre chiffre d’affaires à l’appui, car je n’en ai pas !

Voici en quoi consiste mon, ou plutôt mes "intuitions" concernant la rédaction d’une bonne page de vente Internet :

1) Evitez de copier bêtement les textes de vente des autres. En les recopiant tels quels, vous ôtez toute leur originalité aux textes, et cela va laisser une très mauvaise impression aux lecteurs : "Quelle paresse intellectuelle, quel manque de professionnalisme ! Visiblement celui-là ne cherche qu’à vendre son produit, rien de plus..." va-t-on dire sur vous.

2) Vos visiteurs fonctionnent beaucoup avec les moteurs de recherche, principalement Google. Les mots-clés que vous utilisez dans le titre ou l’accroche, au tout début de votre texte ou de votre article sont donc d’une importance capitale à deux niveaux.

- Le premier niveau que vous connaissez certainement, c’est l’aspect psychologique : les mots doivent captiver l’attention de l’internaute. Je ne suis pas un spécialiste du copywriting, mais je pense que c’est aussi une habitude à prendre et c’est d’autant plus facile que vous manifestez un intérêt réel pour ce que vous proposez et pour votre lecteur. Croyez-moi, les gens reconnaissent plus facilement les faux-semblants et les tricheurs !

Voici un exemple très concret : l’article "Comment rédiger un bon email commercial/publicitaire" monopolise jusqu’ici la 1ère place sur Google avec les mots-clés ’email commercial’ (ou email+commercial), et ce sur plus de 200 millions de résultats ! (cf. capture d’écran ci-dessus)

Une des raisons à cela vient d’une part du titre, d’autre part du début du texte lui-même : "si vous vous intéressez un tant soit peu à la vente sur Internet..." est une phrase-clé qui capte tout de suite l’intérêt de ceux qui recherchent une telle information sur Google.

- Le second niveau est étroitement lié au premier : il s’agit des tendances statistiques ou, pour simplifier, l’optimisation de votre page en fonction des recherches faites par les internautes sur les moteurs de recherche. Vous en saurez plus dans mon livre "Métier web entrepreneur" qui vous est offert gratuitement et sans aucune obligation d’inscription ici-même.

3) Les graphiques de votre page. N’en sous-estimez pas l’importance ! Attention toutefois : il ne s’agit pas de faire des graphiques à l’américaine, genre cocotier au bord de la plage avec des Ferrari rouges etc. Pour les avoir essayés à mes débuts, je peux vous dire franchement qu’ils ont pour seul effet d’éveiller la méfiance du public, pénalisant ainsi la qualité de votre offre. Avec de telles graphiques qui promettent un peu trop d’argent facile (n’oubliez pas que "gain facile" est souvent synonyme de "arnaque facile" dans de nombreux domaines), vous perdez en crédibilité, même si votre proposition est très honnête. Donc, préférez les graphiques qui donnent une identité à votre site.

Le présent site par exemple est construit à la manière d’une page de livre ou de classeur afin de s’harmoniser avec le concept "études utiles" qu’il véhicule. Notre site partenaire GASYMAIL.COM a d’abord été conçu avec des couleurs rappelant la terre rouge de Madagascar avec laquelle on fabrique traditionnellement les maisons avant de devenir l’un des plus grands annuaires vidéos du pays... Côté couleur, je trouve personnellement que beaucoup trop de webmasters ont tendance à abuser du bleu - considéré comme un standard universel - mais qui fait aussi que la grande majorité des sites se ressemblent !

4) L’orthographe et le style de rédaction Je n’ai pas beaucoup de conseils à donner là-dessus, vu que nous sommes tous des apprenants. Cependant, lorsque la faute est trop visible, cela enlève toute sa valeur au texte. Je suis déjà tombé sur des pages de vente tellement mal écrits que, peu importe la qualité de l’offre, j’associais ces erreurs à un manque de professionnalisme qui m’ôta toute envie d’acheter.

Vous avez toujours dans votre entourage une ou deux connaissances qui savent bien écrire. Faites appel à ces personnes, à la limite donnez leur des exemplaires gratuits du produit en échange d’un coup de main pour la correction du texte de vente. De temps en temps, il m’arrive aussi de faire de la correction à la demande, si cela vous dit d’essayer mes services.

5) La qualité intrinsèque de l’offre Dans la 1ère partie de cet article, je vous disais que le travail d’écriture est d’autant plus facile que vous manifestez un intérêt réel pour ce que vous proposez et pour votre lecteur. En effet. Depuis l’essor du web entrepreneuriat à partir des années 2000, beaucoup de personnes se sont mises en tête de devenir riches très rapidement grâce à la vente sur Internet. Ce (triste) phénomène a été d’autant plus accrû par la crise économique de ces dernières années. Au détriment des consommateurs, mais aussi au détriment de ceux et celles qui ont effectivement compris la signification d’une offre GAGNANT/GAGNANT et qui ne lésinent pas à mettre en place une telle stratégie.

Pour reprendre une de mes expressions favorites : "Make your product great" n’est pas aussi simple que l’on croit. Cela nécessite un réel travail AU NIVEAU DU PRODUIT et/ou du service fourni et non seulement sur son marketing. Sur la Toile, tout finit par se savoir tôt ou tard. Donc, si vous voulez que vos clients gardent et diffusent une bonne image de vous, faites en sorte que votre produit réponde précisément aux attentes que vous vous proposez de résoudre dans la présentation de votre offre. Il n’en faut pas moins pour construire une bonne réputation.

6) Vos compétences dans le domaine Lorsque j’ai débuté dans la vente en ligne en 2008, j’ai beaucoup peiné à trouver mes premiers clients parce que je n’avais que ma volonté et mes connaissances pour commencer, je n’avais ni la réputation ni des chiffres à présenter. C’est ainsi que j’ai appris (à mes frais !) que les internautes, d’une manière générale, sont très sensibles à la notoriété.

Tant que vous n’arriverez pas à leur démontrer par A+B que vous maîtrisez parfaitement votre domaine, vous ne serez pas crédible à leurs yeux. Combien même vous avez du punch, un style et des capacités de rédaction hors normes. Rien n’y fait. Construire une réputation peut prendre des années entières et requiert par ailleurs beaucoup d’humilité pour affirmer ses propres limites.

Certains esprits considèrent souvent - à tort - qu’il suffit de lire en entier "Comment écrire une lettre qui vend" pour atteindre le summum du métier de rédacteur publicitaire et commencer à faire des millions... Qu’il suffit d’intégrer tel ou tel programme d’affiliation pour réussir financièrement. C’est le concept que tous les webmarketeurs veulent vous vendre en toute logique, mais il n’y a rien de plus faux (ni de plus vrai) tant que vous ne les aurez pas personnellement essayés. Ce sont ces multiples essais, parfois réussis, souvent infructueux, qui vont constituer les compétences, les vôtres, que vous allez ensuite pouvoir valoriser à travers des chiffres, des statistiques, etc. et former au final votre capital crédibilité.

Aussi, n’oubliez pas de MESURER tout ce que vous faites : le temps que vous investissez sur votre activité Internet, le gain direct ou indirect que vous en tirez, le taux de fréquentation de votre site, les mots-clés qui rapportent, vos plus grands échecs comme vos plus grands succès, ce que disent vos partenaires et vos concurrents à propos de vos produits, etc. Un jour prochain, voire même aujourd’hui, vous aurez besoin de ces informations pour prouver aux autres ce que vous valez, vous et votre offre.

Pour aller plus loin, je vous invite vivement à lire le manuel de 41 pages (gratuit sur inscription) qui vient de paraître sur le site http://copyzwriter.com

Vous y apprendrez non seulement à vous servir d’un logiciel professionnel pour la création de vos pages de vente (en vente sur 1TPE à un prix très abordable), mais aussi à rédiger, à bien rédiger, des articles et des textes efficaces.

Un extrait de ce manuel est mis à votre disposition en bas du présent article.

Vous souhaitant le meilleur dans tout ce que vous entreprenez,

Ariel Elyah

http://copyzwriter.com

Documents joints

Ariel Elyah Sites partenaires Olympe Network
COPYZWRITER
TOUT À 1 EURO